dimanche 11 mars 2012

Pour apprendre : le plus important c'est vous, pas le prof !

Une question souvent mal posée
Dans la formation professionnelle, qui est la ressource la plus importante ? Le formateur ou les apprenants eux-mêmes ? 
Cette question de l'importance relative du formateur et des apprenants est régulièrement posée. Elle est très souvent mal posée parce qu'on confond très souvent formateur et prof, et prof avec "quelqu'un qui parle avec expertise d'un sujet devant des élèves/étudiants.


Une réponse en apparence brutale
Il est souvent arrivé que des stagiaires de la formation professionnelle se plaignent devant moi du manque de présence ou d'expertise de certains de leurs formateurs.
A ce genre de question, je réponds : "Faîtes avec, et faîtes par vous-même".
C'est brutal mais réaliste ...mais bien moins stupide que la phrase ne le laisse penser.

Pourquoi et comment un groupe d'apprenant "agit-il" sa formation :

  1. Une formation professionnelle est toujours intéressante, les contenus sont vivants, vrais, riches, et les stagiaires eux aussi sont riches, et "plusieurs".
  2. J'ai toujours insisté sur le fait que les stagiaires sont les premiers acteurs de leur formation, pas le formateur.
  3. Comment devient-on compétent ? En comprenant le process et son contexte, en essayant, en ratant et en corrigeant ses échecs. Pas en écoutant quelqu'un.
  4. Les stagiaires doivent donc de toute façon travailler par eux-mêmes et ajouter de la densité, du contenu et de l'excellence à ce qu'on leur propose, et cela quel que soit le formateur, bon ou moins bon, sinon ils stagnent au niveau d'apprenants mous, ils ne se transforment pas en professionnels prêts à l'emploi.
  5. Les formateurs ne sont, de toute façon, jamais des experts universels, ils sont la plupart du temps vraiment très expérimentés sur une partie seulement des compétences que les apprenants travaillent.
  6. Parmi 15 stagiaires dynamiques, l'expertise est souvent présente ou se construit chez les uns ou les autres en cours de formation à des rythmes divers, lors des stages, des rencontres, des travaux personnels. Il est donc très pertinent que les apprenants experts la transmettent aux autres.
  7. Comment transmettre une compétence ? En expliquant ce qu'on a compris soi-même ou fait soi-même ; en proposants aux apprenants de travailler des exemples, des cas d'étude, des exercices ; en demandant à ceux à qui on veut transmettre de rédiger eux-mêmes des synthèses, résumés, ou de préparer des exposés pour expliquer ensuite au groupe l'élément sur lequel ils ont travaillé.
  8. Les apprenants de la formation professionnelle n'ont pas "attendre des "cours" de leurs formateurs. Le vrai travail d'un formateur (de la F.P.) n'est pas de "faire des cours". Il est d'inventer et mettre en place des "situations d'apprentissage". Une situation d'apprentissage, c'est un cas d'étude, une rencontre de pro, une visite de site, un éductour, un exposé à faire, un exercice à créer par les stagiaires eux-mêmes, un débat entre apprenants, un jeu de rôle, une mise en place de veille, etc. etc.
  9. Toutes ces situations d'apprentissage, les stagiaires eux-mêmes sont souvent parfaitement capables de les inventer tous seuls, et de les gérer ensuite. ... S'ils ont un espace de travail, des outils, des crayons, des feutres, du papier un tableau, du temps, l'autorisation de le faire...et s'ils décident de le faire collectivement.
  10. Méthodo : réfléchir à ce qui semble manquer dans ce qu'on leur propose de faire pour devenir compétent. Faire une liste, hiérarchiser, et mettre en place des moments de travail en groupe pour s'entraider en traitant le thème par eux-mêmes.
  11. Les apprenants qui aident les autres sont dans la situation où on passe de la maîtrise à l'expertise : quand ils transmettent, ils avancent vers l'expertise ! (ça paraît un peu simpliste mais c'est la réalité !)
  12.  Méthodo suite 1 : travailler sur les thèmes qu'ils ressentent comme urgents, rédiger des fiches de synthèse sur les contenus utiles et s'appuyer sur des travaux collectifs pour progresser individuellement et faire progresser TOUS les membres du groupe qui participent.
  13. Méthodo suite 2 : demander du temps pour cela, il est rare qu'un formateur refuse du temps à un groupe pour travailler un thème et "pondre" une fiche de synthèse.
  14. Méthodo fin : ne pas faire cela contre les formateurs, ils ont des domaines d'expertise, ils sont utiles, intéressants, …et incontournables. Faire ça en plus, en complément, en cerise sur le gâteau… même s'il arrive qu'il y ait plus à manger dans la cerise que dans le gâteau ;-) et ça, ça arrive quel que soit le formateur. 

En résumé : PRENEZ EN MAIN VOTRE FORMATION ! 
Sans faire la révolution, juste en vous entraidant et prenant en main des petites choses au début, sans faire de bruit inutile.

Tout ça, je l'écris parce l'expérience m'a montré que c'est comme ça que des promotions sont devenues "excellentes" même quand j'étais un formateur débordé, ou absent, ou pas très bon, ou... etc. .
Les jurys ont trouvé que ces promos étaient exceptionnelles, comme par hasard...

C'est bien le groupe d'apprenant qui est la ressource essentielle, si le formateur lui laisse la place et la liberté de jouer son rôle d'acteur ressource, de "producteur d'intelligence", d'apprenant proactif.

Aucun commentaire: