mardi 15 mars 2011

Former avec des cartes mentales

Expérimenter l'animation d'une séance d'apprentissage avec des cartes mentales (Xmind)
Xmind est un logiciel libre de création de cartes mentales

Ce texte a été rédigé par mon collègue Stéphane Michel, formateur tourisme, à la suite d'une expérimentation menée avec les stagiaires qu'il forme.


Le contexte de départ

  • Un groupe de 13 stagiaires adultes - futurs Responsables d’Etablissement Touristique - suivent une formation en présentiel sur le campus de Brive (19).
  • Nous en sommes au 3ème mois de formation et les automatismes sont huilés entre stagiaires, entre formateurs et stagiaires. Chacun est en confiance.
  • Il est 15h30, la journée de travail a été déjà bien chargée avec de la gestion et du marketing.

Xmind, le grand inconnu
90 % des stagiaires n’ont jamais utilisé Xmind mais tous ont eu sous les yeux ou dans les mains des cartes mentales fabriquées avec ce logiciel malin et ludique.
Le formateur lui-même n’a que quelques jours d’avance sur les stagiaires, son savoir-faire est auto-évalué au niveau « moyen » au début de la séance.

Le thème de la séance : « Cadrage de l’Animation en Village Vacances »
Il s’agit d’un apport théorique basique.
Le cours est disponible sur support papier devant le formateur uniquement.
Le cours  est organisé par chapitres, sous-chapitres et développements limités.
La veille un tour de table d’une heure sur l’Animation avait permis de sensibiliser les stagiaires au thème général en mode « collaboratif ». Ils sont en confiance face au sujet, ils savent qu’ils connaissent des choses…

Le matériel
Chaque stagiaire utilise un ordinateur portable prêté par l’Afpa pour la durée de la formation.
Le formateur a connecté son matériel à un vidéo projecteur.
Le logiciel Xmind est installé sur chaque unité en début de séance en guise de pré-requis.

Un double objectif pédagogique
En deux heures permettre aux stagiaires :
   - d’intégrer l’armature du cours sur le Cadrage de l’Animation.
   - fabriquer en simultané avec le formateur une carte mentale simple.
Tout est prêt, la séance peut commencer, les risques sont calculés !
Déroulement

  1. Le formateur débute par le positionnement du sujet central puis insère un premier sujet en guise de 1er chapitre. Les stagiaires suivent la souris sur l’écran et reproduisent aisément le schéma.
  2. Quelques explications et le deuxième sujet est inséré et les stagiaires en font de même.
  3. La satisfaction se lit sur les visages, le groupe s’anime, tout le monde obtient un résultat probant sur son écran en 5 petites minutes. « Mais c’est facile ! ».
  4. On enchaîne avec les 3 autres sujets-chapitres qui forment maintenant une étoile autour du sujet central.
  5. Tout le monde lève la tête et lâche les claviers, on revient sur l’armature générale, on explique, on ancre dans les esprits.
  6. Il est temps de développer un sujet par l’insertion de sous-sujets. Plusieurs démonstrations sur le grand  écran sont nécessaires à l’appropriation de la technique d’insertion du sous-sujet, un stagiaire découvre une méthode plus rapide que celle du formateur pour créer des sous-sujets en rafale et s’en ouvre au groupe. La nouvelle méthode est aussitôt validée et prise en main par tout le monde. La progression continue, l’intérêt croit pour le logiciel, les échanges continuent également sur le thème du cours. Le ludique soutient l’apprentissage théorique en le dynamisant car les esprits sont en éveil. Les questions  pleuvent : « Pourquoi l’animateur ferait ceci ? » « Est-ce vraiment son travail de faire cela ? » ; les anecdotes tombent : « Quand j’étais animateur on me demandait de… »…
  7. La partie est gagnée pour cette fois, il suffit de dérouler les sous-sujets, d’apporter des éléments qui seront notés dans les étiquettes - encore une trouvaille d’un stagiaire qui souhaitait limiter l’arborescence. 
  8. A 17h30 chacun peut contempler son chef-d’œuvre (même partiellement complet) les bras croisés sur la poitrine et le sourire en coin, incrédule : « Je sais me servir d’Xmind ! ».

Le résultat
Ci-dessous la toute première carte mentale exécutée en direct par un stagiaire. 
Certes le travail sur la mise en forme reste conséquent mais la structure est posée, la prise de notes est utilisable, et l’ancien support papier sera mis en ligne en PDF sur la plateforme de la formation pour sécuriser l’ensemble.

2 commentaires:

jean-denis a dit…

Bien résumé, très bonne scéance

Frederic a dit…

Excellent ! Je m'interesse tout juste au mind mapping, et l'appliquer à la formation est un très bon outil ! Je vais m'y mettre.
Merci. Frederic, Consultant web /windcom.fr